« Ne vous prenez pas trop au sérieux avec Impertinence ! »

La thérapie par le rire peut être une solution à bien des problèmes. Dans l'entreprise comme dans tout groupe social, l'humour apporte le recul nécessaire pour mieux reconnaître et comprendre ses propres défauts. Le décalage est minutieusement réfléchi. Patrice Hann affirme qu'une bonne connaissance du client est la clef du travail bien fait. Il faut, par l’écriture dramatique, traduire des situations, des concepts, et des comportements. Pour cela, le comédien-auteur doit endosser le costume du consultant.

INFORMATIONS ENTREPRISE

« Rencontre avec des spécialistes du théâtre d'entreprise ! »

Il ne s'agit pas d'un spectacle de fin d'année. Rien à voir non plus avec le théâtre « militant » des années 60-70, qui était le parti pris du corps social contre l'institution. Pour Impertinence, le seul parti pris du « théâtre d'entreprise » est de faire évoluer et réfléchir l'entreprise en mettant à plat, grâce à l’humour, ses problèmes et ses dysfonctionnements.

L'EST RÉPUBLICAIN

« Impertinence : le sourire qui grince ! »

S'il ne doit rester qu'un seul souvenir de cette université d'automne, c'est peut-être cet éclat de rire devant le « miroir » que le comédien Patrice Hann a dressé devant nos yeux. Un jeu de scène mené tambour battant, et un texte suffisamment caricatural - sans l'être trop - pour être drôle. Le comédien en profite pour faire passer, l'air de rien, quelques messages.

UNIVERSEL, journal interne d'EDF

« Le management par le rire ! »

Soudain, en haut et à droite de l'amphi, on entend de violents bruits de pas et des bougonnements. Un retardataire descend les marches et vient s'installer au milieu de la foule. Le personnage se livre à une caricature de certaines réunions. Le sketch fait mouche, on rit beaucoup, et l’on se reconnaît parfois car nos travers sont épinglés. Par le rire, le comédien fait passer quelques messages percutants, difficiles à exprimer au premier degré. « Castigat ridendo mores »: on corrige les mœurs en riant.

BATIR, Journal interne PRO BTP

« Du service public à l'indépendance ! »

« Nous sommes les fous du royaume » ironise Patrice Hann. Des fous qui gagnent leur vie en faisant rire les employés et leurs patrons à propos des travers de l'entreprise et des hommes qui la font vivre. L'impact du théâtre est puissant, le client est très satisfait. Principal leitmotiv : « faire rire là où ça fait mal ». Traiter les problèmes de mobilité, d'accueil, de fusion, de communication entre les hiérarchies... Les entreprises ont besoin de rétablir le débat entre les hommes, et grâce à l'élément comique théâtral, une prise de conscience de chacun s'opère.

INITIATIVES

« Frappez fort : frappez… les trois coups ! »

C'est ce que fait Patrice Hann, de la société Impertinence. Il met en scène les personnages de la Commedia Dell'arte dans l'entreprise : Pantalon, qui a le pouvoir et l'argent, représente souvent la Direction; Polichinelle, homme à tout faire de Pantalon, figure le management intermédiaire; et Arlequin, un peu naïf mais attachant est le salarié de base. Ces personnages stéréotypés permettent aux salariés de se sentir concernés sans s'identifier, d'avoir la distance suffisante pour rire sans être blessés.

MANAGEMENT

Entreprises : l'école du rire

C’est en regardant Patrice Hann faire rire ses commerciaux , qu’une directrice des ventes s’est rendu compte que ses subordonnés n’étaient pas si satisfaits qu’elle le croyait. Ce consultant et comédien, seul en scène, très drôle avec son masque de la Commedia dell’arte, rédige ses sketches après avoir interrogé beaucoup de monde dans l’entreprise. Mais il fait valider son texte par « le plus petit nombre possible » de personnes. « Je veux » dit-il « éviter que ne s’ouvrent dix mille parapluies et garantir que le propos reste percutant.» Quitte à faire « rire jaune ».
Mais pas plus que les consultants avec leurs Post-it, le théâtre n’est l’ outil magique qui va tout résoudre. Sans réflexion et accompagnement, il peut même se révéler contre productif.

—Jacqueline de Linares, LE NOUVEL OBSERVATEUR